Après vos travaux, comment être bien assuré ?

Tout au long des travaux et surtout après, il existe des assurances et garanties qui permettent de protéger le propriétaire comme l’entrepreneur. Afin d’éviter un litige, être couvert est indispensable, voici ce qu’il faut savoir.

Les risques après-travaux

travaux Certains ont coutume de dire que lorsque des travaux se terminent, les vrais ennuient ont tendance à apparaître. Que le bien nous appartienne ou que l’on soit le constructeur, il convient de se protéger des malfaçons, vices et dommages, des complications qui peuvent avoir de lourdes conséquences, notamment financières.

Les risques couverts par ces garanties spéciales doivent menacer la solidité de la construction pour être pris en compte. Il peut également s’agir de désordres qui remettraient en cause la destination de l’ouvrage comme des fissures dans les murs, des infiltrations ou bien un défaut d’isolation.

Il existe différentes garanties qui vont surtout varier en fonction de leurs durées. Parmi les principales, la garantie de parfait achèvement et les assurances biennales et décennales.

Les assurances biennales et décennales

assurance decennale obligatoire Il est obligatoire de souscrire à l’assurance décennale pour les professionnels du BTP. Elle permet de couvrir les dommages résultant d’un vice caché et ce durant une période de 10 ans. On retrouve facilement de nombreux prestataires qualifiés sur les sites de mise en relation comme Companeo qui propose un vaste choix d’assurances qui propose la décennale.

Grâce à elle, la responsabilité des professionnels est encadrée et le propriétaire bénéficie aussi de certains avantages. L’assurance biennale quant à elle dure deux ans et démarre quand prend fin la garantie de parfait achèvement. Elle permet de couvrir les équipements hors gros œuvre, à l’image de la plomberie ou de la menuiserie.

Comment faire ?

La majorité des compagnies d’assurances proposent des contrats d’assurance décennale. En fonction de la nature de l’activité de celui qui souscrit mais aussi de son chiffre d’affaires, les prix peuvent varier. L’idéal est d’effectuer plusieurs devis afin d’être certain d’opter pour la formule la plus adaptée.